Une fois les leveuses mises en place,on va attendre 8 à 10 jours, pendant ce temps, les branches vont se développer et nous allons revenir dans les vignes pour arranger ces branches correctement de façon qu'il n'y ait pas de branches maitresses ni de grappes qui débordent du rang de vigne. Quelques jours plus tard, les pousses vont dépasser la hauteur du rang et la largeur, c'est à ce moment que nous allons procéder au « rognage » ou écimage; actuellement, cette opération se fait avec un outil monté sur un tracteur; cette opération se reproduira 2 ou 3 fois dans l'été en fonction des conditions climatiques.

Pourquoi rogner? La première raison tient à notre climat qui est relativement humide et chaud l'été et, la végétation pousse fortement; s'ajoute à cela le fait que depuis 40 ans les plants de vigne ont été développés de façon à être vigoureux.

Une autre raison tient au fait qu'il faut passer dans les vignes pour faire des pulvérisations avec un tracteur, et donc les branches seraient cassées par les outils. La dernière raison tient au fait que si les branches touchent le sol, elles peuvent attrapper les maladies cryptogamiques (mildiou, oïdium, black-rot) qui sont un des grands dangers qui guettent la vigne.

On peut comprendre alors qu'il est important de bien mener toutes les opérations qui vont réduire le nombre de branches et la vigueur et ceci, dès la taille d'hiver puis avec l'épamprage et l'ébourgeonnage.

Pendant cette période des relevages, nous baignons dans une atmosphère parfumée qui s'étend au delà des vignes elles-mêmes; cette odeur suave et pénétrante va nous accompagner durant 3 semaines. Si l'on se penche sur un cep, que l'on écarte les feuilles, alors on découvre une « manne », future grappe, dont tous les petits boutons se sont ouverts pour nous offrir un étonnant spectacle: les étamines s'étalent et recouvrent de jaune la grappe verte. Ce stade là est très sensible au climat: une période chaude et sèche va favoriser la fécondation alors que des conditions froides ou pluvieuses vont induire la coulure, c'est à dire qu'il n'y a pas fécondation et donc pas de graine qui se forme. Quelques temps après cette étape, on va surveiller si les graines se développent normalement; certaines ne grossissent pas car il y a eu un avortement ou « millerandage »... A suivre...

Retour à l'accueil