Tous les jours je croise des personnes déprimées par la météo du moment ... Quand reverrons nous le soleil ? A quand le début de l'été ? parce que en ce qui concerne l'arrivée des beaux jours du printemps, on ne l'attend plus ... on se plaint ... on espère ... mais les prévisions métérologiques ne semblent pas très bonnes pour les semaines à venir, voir même pour l'été ai-je entendu hier à la radio ... Gardons le moral et l'espoir ! On peut toujours se dire qu'il faut prendre son mal en patience et que 2014 sera de toute façon plus ensoleillé que 2013, il semble qu'on ne peut pas faire pire .

Malheureusement,  le mauvais temps déprime tout le monde et il n'aide pas les cultures à se porter mieux. Que dire de ce mois de Mai ? Un des plus froid et pluvieux depuis des années (70 mm contre 20 mm en 2012), pas de lumière ni de chaleur pour aider la vignes et les légumes à pousser. Autant la vigne était bien partie en croissance il y a 1 mois, autant elle n'a pris que quelques centimètres en 4 semaines. Habituellement à cette période, nous avons bouclé les épamprages des têtes car les rameaux atteignent les fils du haut du palissage alors que cette année nous prenons le temps car même les pampres sont lentes à sortir .

Habituellement, fin Mai, nous avons déjà installé les tomates, poivrons, aubergines et courges en extérieur, généralement sur des sols assez secs ... cette année nous avons nettoyé une partie des serres pour les planter à l'intérieur mais nous n'aurons jamais l'espace suffisant pour tout mettre. On va devoir en mettre dehors tout en sachant que le végétal ne poussera pas bien, les abeilles n'auront pas envie de venir polléniser les fleurs s'il pleut et que les quelques fruits présents auront du mal à mûrir ...

Dans les vignes, nous pouvons déjà voir apparaitre des signes de carences, des décolorations du feuillage, signes que la plante a des difficultés à trouver son équilibre et stresse par le surplus d'eau.

Nous allons frôler la catastrophe d'ici une semaine ou deux, période charnière de la floraison, qui nécessite un minimum de beau temps et de température. Vu la stagnation des rameaux, si la période autour de la floraison se retrouve ensoleillée, le végétal va chercher à croître et ne s'occupera pas de sa floraison, on risque une forte coulure sur la plupart des merlots et ce n'est pas une bonne nouvelle pour nous.

 En plus de tous les travaux de vignes habituels, nous n'avons pas eu le temps de commencer les travaux du sol, la décavaillonneuse (pour nettoyer l'herbe entre les pieds) était en panne depuis 2 semaines mais ça y est on va enfin pouvoir attaquer,  l'entreprise qui devait venir nous arracher les 6 ha de vignes depuis 2 mois nous a lachement laissé tombé (promesses sur promesses, doit on plutôt dire "mentir comme un arracheur de vignes" ?)  j'ai du trouver un autre entrepreneur dans l'urgence car nous avons, n'oublions pas, 1 ha de vignes très touché par la flavescence dorée qui doit être impérativement arraché avant le 7 Juin. Dans le cas contraire, je n'ose imaginer ce qu'il peut se passer ( devoir traiter l'ensemble des parcelles contre les maladies (cuivre, soufre et insecticide ...), perdre mon appellation ?!) Vite le temps presse ! Arrachons vite ces vignes que nous puissions enfin nous consacrer au reste ! Vite que le beau temps pointe son nez et que tout le monde reprenne son moral ! Vite que l'été arrive !

Retour à l'accueil